Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Sage-femme: un rôle majeur pourtant mal connu

Sage-femme: un rôle majeur pourtant mal connu

Retour
4 infirmiere femme

Spécialiste de la grossesse et de la naissance normale (c’est-à-dire sans complications), la sage-femme conseille, surveille et prend en charge la femme avant et durant sa grossesse, lors de l’accouchement et après la naissance. Bien qu’il s’agisse d’une des professions les plus anciennes qui soit, elle demeure toutefois mal connue du grand public.

La consultation préconceptionnelle

Les couples ayant un projet d’enfant peuvent rencontrer une sage-femme en consultation préconceptionnelle afin d’envisager une grossesse dans les meilleures conditions possibles. La sage-femme commence à poser des questions sur les antécédents médicaux de la femme et du futur père, vérifie l’état de santé de la femme pour s’assurer que celle-ci ne présente pas de risques, etc.

En l’absence de problème particulier, elle pratique un bilan préconceptionnel (prise de sang, prescription des différents examens...). Ce moment d’échange est l’occasion de répondre aux questions du couple et de dispenser une série de conseils et d’informations sur le plan de la nutrition et de l’hygiène de vie.


Un suivi assidu durant la grossesse

Le diagnostic de grossesse peut être effectué par la sage-femme, qui assure par la suite les consultations prénatales mensuelles, en collaboration avec le gynécologue. Durant ces consultations, la sage-femme effectue entre autres :

  • une vérification des paramètres médicaux liés à la grossesse ;
  • la mesure de la hauteur utérine, c’est-à-dire la distance entre la symphyse pubienne (partie supérieure de l’os du pubis) et le fond utérin (la partie la plus haute de l’utérus) afin de voir si le fœtus grossit dans les normes ;
  • une palpation abdominale ;
  • une auscultation des bruits du cœur fœtal.
  • Si nécessaire, la sage-femme réalise une prise de sang, un monitoring du fœtus, un toucher vaginal... Elle peut prescrire certains médicaments et/ou examens (échographies). À noter que les sages-femmes ayant suivi une formation spéciale peuvent effectuer les échographies, à l’exception des échographies morphologiques.

    Si elle dépiste une grossesse pathologique (c’est-à-dire accompagnée de complications: diabète, hypertension, prééclampsie, pathologie fœtale…), la sage-femme doit faire appel à l’assistance d’un gynécologue. Elle peut continuer à suivre la patiente mais sous la responsabilité du médecin. Ils travaillent ainsi en collaboration.

    La sage-femme propose également différents cours de préparation à l’accouchement et à la parentalité (en individuel, en groupe ou en couple).


    Une présence indispensable lors de l’accouchement

    La sage-femme est aux côtés de la future maman durant toute la durée du travail jusqu’à la naissance du bébé. En la soutenant physiologiquement et psychologiquement, elle instaure un climat de confiance favorable au bon déroulement de l’accouchement. Elle peut pratiquer ce dernier de manière autonome si le bébé se présente bien et qu’aucune complication ne survient. Dans le cas contraire, un gynécologue-obstétricien intervient, assisté par la sage-femme. Au besoin, elle peut aussi procéder à une épisiotomie et la suturer.

    Et après l’accouchement ?

    Après la naissance, la sage-femme prodigue les premiers soins au nouveau-né ainsi qu’à sa maman. Tous les jours, elle se rend auprès de la maman afin de vérifier son état de santé physique, psychologique. Elle lui donne divers conseils (notamment pour l’allaitement), répond à ses questions et la rassure en cas de difficultés.

    Plus globalement, elle veille à ce que les parents soient prêts pour le retour à la maison. La santé du bébé est aussi contrôlée par la sage-femme ou la puéricultrice et le pédiatre.


    De retour à la maison

    Sauf contre-indication, la maman et le nouveau-né rentrent à la maison au bout de deux jours. La sage-femme vient ensuite à domicile encore un ou deux jours (ou plus si nécessaire) pour continuer le suivi.

    Durant la première année de vie de l’enfant, elle continue au besoin à accompagner la famille en consultation postnatale et les conseille sur l’alimentation de l’enfant, la contraception de la maman, etc.


    Une question ou des inquiétudes après votre retour à la maison ?

    Sachez qu’au besoin vous pouvez bénéficier de l’aide d’une sage-femme jusqu’à 1 an après la naissance de votre enfant. Les consultations sont entièrement remboursées par la mutuelle si vous faites appel à une sage-femme conventionnée. Seuls les frais de déplacements seront à votre charge si celle-ci vient à votre domicile.
    Pour trouver une sage-femme, renseignez-vous auprès de votre médecin ou faites une recherche sur le site www.sage-femme.be

    L'article vous a plu ? Consultez d'autres articles santé féminine sur Gyn&co et inscrivez-vous gratuitement à leur newsletter

    Article réalisé par Gyn&Co
    Voir plus d'articles

    Contactez-nous